Interview du photographe Max Lazard

Photographe amateur

Bonjour à tous,

Nous avons accueilli Maxime LAZARD, directeur marketing mais surtout photographe amateur, qui a bien voulu répondre à nos questions.

Photographe de voyage, reporter et auteur de livres photo, créateur de jeux professionnels et de société, réalisateur…Maxime LAZARD semble être tombé la tête la première dans la photographie et ce, depuis ses 13 ans.

Influencé par le colorisme, inspiré par la nature, son environnement ainsi que les évènements bouleversant la société actuelle, il pratique la “street photography” et va rechercher le “vrai” chez ses sujets, notamment lorsqu’il décide de réaliser des portraits.

Comment un photographe a été amené à collaborer avec nous ?

Sa première rencontre avec PicsMyHome s’est faite de la façon la plus simple qui soit : il est passé devant la boutique et est rentré par curiosité pour se renseigner sur nos tableaux. Suite à un échange avec Maxime LAZARD durant lequel Eric SOH-DEFFO, le fondateur de la marque apprend qu’il est photographe, celui-ci lui propose une interview qui sera diffusée sur le compte Instagram de PicsMyHome.

Chez PicsMyHome nous sommes convaincus que la photographie et la décoration sont deux arts très distincts mais complémentaires.

C’est pour cette raison précise que nous vous proposons de sublimer vos photographies, images ou dessins préférés pour personnaliser votre décoration par des tableaux en plexiglas disponibles en plusieurs formats (coeur, carré, rond, sur-mesure…).

Vous pouvez nous retrouver au 2 rue Pétel 75015 ou sur notre site www.picsmyhome.com

Et aussi sur maximelazard.myportfolio.com/projets pour découvrir les œuvres de notre invité !

Transcript de l’ interview video

Présentation (Eric)

Eric : Bonjour ! Bienvenue dans la boutique PicsMyHome, aujourd’hui nous recevons le photographe Maxime, qui va se présenter.

Présentation (Maxime)

Max: Bonjour, je m’appelle Maxime LAZARD et quand je prends des photos on m’appelle Max, je suis photographe amateur depuis l’âge de 13 ans et sinon dans la vraie vie je travaille dans le secteur industriel sur des produits à forte valeur ajoutée, à fort contenu technique dans des fonctions que j’ai occupées ou que j’occupe, commercial, marketing, communication et lobbying.

Question sur ses débuts & astuces

Eric: Comment avez-vous débuté dans la photographie, quel est votre style et est-ce que vous pouvez partager quelques conseils et astuces photo ?

Débuts, styles et conseils photo

Max: J’ai commencé la photo en fait à une époque où il n’y avait même pas encore d’auto-focus, ça commençait tout juste à être mis sur le marché et les pellicules disponibles à 1000, 1600 ISO ça existait mais alors ça faisait un grain absolument terrible

Donc j’ai eu le temps finalement de m’essayer à plein de styles différents. Donc comme je vous l’ai dit il n’y avait pas d’autofocus donc, on m’a mis un appareil photo dans les mains à l’âge de 13 ans, un Reflex, on m’a dit, c’est un bel appareil donc t’es gentil tu fais vraiment de la photo donc je suis obéissant j’ai commencé.

Et j’ai commencé à prendre en photo des personnes âgées parce que ça allait moins vite et quand on a pas d’auto-focus c’est vachement pratique pour faire des scènes de vie qui sont pas trop floues

Alors j’ai pas fait que ça j’ai fait de la macro parce que là aussi ça bouge pas trop, j’ai fait vraiment plein de choses

Au final, bon je ne suis pas resté sur des vieilles technos, mais ce qui me plaît aujourd’hui c’est surtout la « street photography » ça c’est vraiment de très loin en  numéro 1. Je fait aussi pas mal de graphisme, je fait des reportages, je fait du portrait, je fait aussi évidemment des paysages et puis de temps en temps je fait des photos de produits.

Je suis quelqu’un qui fait plutôt du noir et blanc, c’est à peu près 80% de mes prises de vue, c’est pas parce que j’ai une appétence particulière pour le noir et blanc que je renonce à la couleur, il y a certaines photos qui à mon sens parlent bien plus en couleur donc dans ce cas là j’hésite pas et je change de style

Avec mon expérience, voilà, si je peux un peu partager, j’en arrive à la conclusion qu’il y a 2 choses absolument essentielles dans la photographie. La première c’est la composition, le cadrage et la deuxième chose c’est la lumière.

Alors composition-cadrage, si on fait un peu une analogie c’est comme un peu un gâteau, c’est-à-dire que vous avez tous les ingrédients puis si vous posez côte à côte tous les petits ingrédients : le sucre, la farine, les œufs etc mais que vous ne mélangez pas ça correctement bah vous avez le gâteau mais sans goût, sans la forme, sans rien donc ça marche pas.

La lumière, si j’en reste aussi à l’analogie du gâteau, c’est comme un gâteau d’anniversaire avec ou sans bougie. Vous pouvez avoir une super photo, le gâteau bien fait bien présenté, vous amenez l’œil des personnes qui regardent cette photo là où vous voulez.

Vous passez le message que vous voulez mais il manque ce petit air de fête qu’il y a dans les gâteaux d’anniversaire avec les bougies bah c’est pareil. Quand la lumière n’est pas bonne, quand vous ne l’avez pas trouvée, quand vous ne l’avez pas cherchée, ça ne fait pas pareil.

Évidemment, ça ne veut pas dire que le reste diaphragme,vitesse, ISO, focale tout ça, évidemment c’est important mais ça rattrapera jamais à mon sens en tout cas et de mon expérience, les 2 premiers qui sont le cadrage et la lumière

Puis il y a un autre point que j’aimerais peut-être rappeler c’est que la photo c’est bien, c’est un vrai plaisir de prendre des photos mais c’est encore plus sympa de les partager.

Donc les réseaux sociaux pour ça c’est formidable mais rien ne remplace en fait une photo qui soit imprimée et qui permet dans toute sa dimension, dans tout son environnement, permet aux personnes qui la regardent de prendre pleine conscience du message ou du graphisme qui est proposé

Donc pour ça les imprimer c’est bien, les encadrer c’est encore mieux, que ce soit sur plexi ou autre chose, éventuellement faire des livres, mais voilà, une photographie toute seule dans un coin, coincée dans un ordinateur, pas top. Sur les murs c’est bien plus joli.

Inspirations

Eric: Quels photographes vous ont inspiré ?

Inspirations, influences de photographes

Max : Parmi les photographes qui ont eu une influence sur ma façon de voir le monde, il y a forcément Cartier Bresson et Doisneau qui ont une façon de voir le monde à la fois de manière je dirais sympathique, chaleureuse et assez comique ;

et je me retrouve vraiment dans ces styles là qui est une façon assez décontractée et simple de voir le monde et en même temps d’avoir un témoignage qui apporte quelque chose à la fois sur l’instant mais qui éventuellement peut laisser une trace.

Quand vous regardez les photos de Cartier Bresson et Doisneau pour ne citer que ceux-là, ce sont des travaux qui avaient une certaine signification au moment de prendre ces photos mais voilà, de nombreuses années derrière ça a encore du sens

Il y a également dans un style assez différent, Salgado, je le trouve en terme de beauté, de construction d’image, beauté de tirage, absolument impressionnant. Après il y en a évidemment beaucoup d’autres mais sinon de façon générale ce sont ces quelques noms que je suis capable de citer, bizarrement, j’ai un style vraiment très intuitif.

Bon ça veut pas dire que je ne suis pas inspiré ou influencé par des photographes. J’ai mentionné des photographes voilà qui ont quelques années, je trouve que ce que l’on voit aujourd’hui chez les nouveaux photographes ou tout simplement ce qui est produit par tout un tas d’amateurs présenté par exemple sur Instagram, je trouve qu’il y a plein d’idées nouvelles,

plein d’idées intéressantes aussi permises par les pouvoirs technologiques du matériel actuel qui sont une source d’inspiration et qui d’ailleurs ont aussi fait évoluer ma façon de prendre des photos.

Quel matériel ?

Eric: Quel matériel utilisez-vous pour vos photos ?

Matériel photo

Max: En ce qui concerne le matériel j’ai commencé, parce qu’on m’a en fait mis dans les mains à l’âge de 13 ans  un Konica TC avec un 40 mm. Konica TC qui n’existe plus évidemment mais en tout cas c’était génial pour apprendre à photographier.

Au début j’étais très vexé parce qu’un 40 mm, je lisais partout qu’il fallait  avoir un 50 ou un 35, j’avais un 40 -catastrophe-et en fait ça a été là aussi une bonne leçon pour apprendre parce qu’en focale fixe vous bougez sans arrêt pour avoir le bon cadrage, la bonne lumière, le bon premier plan, l’arrière plan etc.

Bon je vous passe toutes les années, j’étais très content du matériel Nikon jusqu’à avoir F90 X et puis là j’avais quand même le focal, j’avais un 24, j’avais un 50, un 80, un 180, un doubleur, un flash.

Et puis voilà, je portais sur le dos ce matériel, parfois le trépieds, parfois un enfant en bas âge, bref, j’ai tout changé et j’ai décidé que pour faire des photos il valait mieux avoir un appareil de photo toujours avec soi plutôt qu’un sac à dos qu’on posait dans un coin.

Et donc aujourd’hui je suis sur un matériel Leica M, j’ai seulement 2 focal fixes et je me concentre vraiment sur l’essentiel de ma photo, c’est-à-dire que c’est moi qui bouge par rapport au sujet, je cours derrière le sujet pour avoir le sujet exactement comme je veux.

Parfois ça marche pas parce que la mise au point manuelle c’est pas toujours…ça n’a pas que des avantages par rapport à l’auto-focus mais comme je fais peu de photos de sport et pas du tout de macro-j’ai complètement mis de côté- finalement ça me correspond bien.

C’est léger mais il ne faut pas, à mon sens trop se focaliser sur le matériel, le bon matériel c’est celui qui encore une fois permet de faire le style de photo qui vous va bien, c’est surtout l’appareil qu’on a toujours avec soi.

Donc reflex ou pas reflex, des focales ou pas de focale, c’est pas tellement important et ça revient à ce que je pense vraiment intimement : ce qui prime c’est le cadrage et la lumière. Le reste c’est presque secondaire.

Quelles particularités ?

Eric: Quelles sont les particularités ou le style de vos photographies ?

Caractéristiques des photos

Max: Alors, je pense que ce qui caractérise la plupart de mes photos c’est leur sincérité. Souvent, beaucoup de personnes me disent, et aussi des personnes que je connais pas, on va dire que c’est à peu près objectif, me disent qu’il y a une vraie sincérité et donc une vraie émotion qui ressort des photos parce que c’est pris sans fard, sur le vif pour l’essentiel.

Et c’est vrai que j’adore composer mes photos, elles sont très structurées, généralement j’essaie de les avoir avec la bonne lumière, mais surtout les personnes, les lieux, les sujets sont tels qu’ils sont réellement. Et donc si moi j’ai une émotion en prenant cette photo, il y a toujours une raison pour déclencher, apparemment j’arrive à transmettre ça. Voilà, je pense que c’est le point principal qui caractérise mes photos.

Après par exemple quand je fais des portraits, le retour que me donne les personnes que j’ai pu prendre en photo, c’est qu’elles s’y retrouvent

Elles ont le sentiment de retrouver leur caractère, leur personnalité, même si parfois sur un portrait il faut diriger les sujets bien évidemment donc parfois je leur fais faire des choses qui sortent un peu de leur cadre naturel, mais voilà, toujours si elles acceptent. Je pense que c’est un des points clés.

Des anecdotes ?

Eric : Est-ce que vous pourriez partager une anecdote ou un contexte particulier portant sur l’une de vos photographies ou un ensemble de vos photographies ?

Anecdotes

Max : Alors, dans la série anecdotes ou grandes leçons de vie, donc comme j’ai pu l’expliquer je suis super timide  donc quand j’ai commencé la photo, c’est vrai que je prenais beaucoup de photos de personnes-parce que c’est ce qui m’intéressaient, les gens-mais de dos et donc souvent des personnes âgées qui avançaient pas vite mais j’ai grandi entre-temps, je suis toujours timide mais un peu moins.

Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, d’abord je me cache jamais quand je prends des photos de personnes, soit qu’il y ait plusieurs personnes, soit d’une personne en particulier parce que j’estime qu’il y a pas à voler les photos, chacun doit avoir conscience qu’on les prend en photo et donc peuvent avoir le droit de s’y opposer.

Mais ce qui est plus frappant c’est que finalement d’un côté, jamais les personnes ne se sont autant photographiées elles-même qu’avec leurs smartphones et sont plus méfiants avec les gens qui vont les photographier avec un appareil photo normal.

Et pour autant, quand on va vers eux sympathiquement, on ne se cache pas, tous ces verrous sautent et 70 à 80 % des cas acceptent volontairement de se prêter au jeu. Et c’est très bizarre parce que au moment où avec le Covid chacun a commencé à mettre un masque, j’ai voulu historiser ça et il y a eu un accueil extrêmement positif.

Alors peut-être parce que les gens étaient cachés à 50 %, mais très facilement ils se mettaient avec leur famille. Donc voilà, j’ai eu des mamans avec leurs enfants, des pères avec leurs enfants, des familles et tout ça fonctionnait très bien mais plus généralement, encore une fois, je trouve que c’est très facile pour peu que vous soyez sympathique dans votre approche de photographier les uns et les autres.

Remerciements

Eric : Merci beaucoup Max d’être passé en boutique et d’avoir partagé avec nos followers ta passion pour la photographie. A bientôt !

Merci à vous

Max : Merci à vous et puis bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir les astuces photo & déco de PicsMyHome

Holler Box